Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Les agrumes du Sénégal : un marché très rentable, mais sous exploité

Les agrumes du Sénégal : un marché très rentable, mais sous exploité

Le Sénégal est un pays producteur d’agrumes, mais malheureusement il n’est pas compétitif vis-à-vis de l’exportation et de la transformation. Le Sénégal importe beaucoup plus de jus qu’il n’en exporte alors que la filière offre d’énormes opportunités d’affaires pour les industries agro-alimentaires.

Partagez cette page Publié le 5 novembre 2020 | 0 commentaire

Les agrumes sont parmi les fruits les plus abondants au Sénégal. Le pays produit d’énormes quantités de pamplemousses, de citrons verts, de mandarines, d’oranges et dispose de tous les atouts nécessaires pour faire face à la concurrence étrangère, en particulier ceux en provenance du Maroc.

Les agrumes sénégalais s’exportent bien, mais à petite échelle. La filière pourrait être plus rentable si elle bénéficie d’un meilleur accompagnement technique et logistique.

Quelques agrumes cultivés au Sénégal

Le type de sol, combiné aux bonnes conditions climatiques, garantissent une production d’agrumes de qualité au Sénégal. Ils sont cultivés dans la zone des Niayes (centre et nord), le bassin arachidier et en Casamance ou l’on trouve des mandarines, des limes de Tahiti (citrons verts), des pomelos, des oranges et mandarines jaunes, entres autres, tous d’excellente qualité.

Citrons du Sénégal

Augmenter la production et surmonter la dépendance

Mais la plupart des oranges et mandarines que nous consommons proviennent du Maroc. Suite aux derniers efforts techniques de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), le Sénégal a augmenté ses rendements et des expériences sur les espèces et les variétés d’agrumes sont en train d’être menées pour accroître la production et les exportations a grande échelle.

Des produits locaux maintenant disponibles dans les supermarchés

On trouve de plus en plus de fruits produits au Sénégal dans les supermarchés et sur les marchés hebdomadaires. Si le marché local a un gros potentiel, il est malheureusement peu organisé, ce qui réduit l’offre commercialisable, soit par les pertes et gaspillage, soit par les mauvaises pratiques de conservation

Le défi de la transformation

La filière sénégalaise lorgne vers de nouveaux marchés européens comme africains. Pour se positionner, il va falloir améliorer la transformation et le conditionnement. Le citron, par exemple, peut être transformé en jus et en huile. À partir des agrumes, on peut obtenir des boissons, gazeuses ou non, des sirops et des jus naturels concentrés. À partir de la purée de fruits, on obtient des marmelades et bien d’autres confitures.

Les opportunités du Sénégal en agrumes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cherchez dans l'annuaire

Top