Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Sénégal : l’autosuffisance atteinte, le pays envisage l’exportation de (...)

Sénégal : l’autosuffisance atteinte, le pays envisage l’exportation de riz

Le Sénégal a atteint une production moyenne de riz en hausse de 53% sur les cinq dernières années. Avec ce bon cru, les autorités de tutelle viennent d’annoncer que le pays pourrait très prochainement devenir exportateur.

Partagez cette page Publié le 7 décembre 2017 | 0 commentaire

Le gouvernement a annoncé une hausse moyenne de 53% en matière de production de riz sur les cinq dernières années. Selon les autorités sénégalaises, pour atteindre l’autosuffisance en riz, le pays devrait produire 1,6 million de tonnes de riz paddy et 1,08 million de tonnes de riz blanc. Une estimation fixée par le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) pour cette année 2017.

Un an plus tôt, le président sénégalais Macky Sall avait déjà évoqué un « niveau jamais atteint » avec de 950 779 tonnes pour le riz paddy. Cette année, le pays a produit 1,15 million de tonnes, provenant en grande partie de la région nord couverte par la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du Fleuve et de la Falémé (SAED).

200 milliards de Fcfa de chiffre d’affaires

Alors que l’autosuffisance est presque atteinte, le Sénégal veut aller vers l’exportation d’une partie de sa production de riz. C’est ce qu’a avancé le ministre sénégalais de l’agriculture, Papa Abdoulaye Seck. « Le Sénégal va inverser sa situation en exportant bientôt du riz. Il y a une réussite totale, et le gouvernement de Macky Sall a fait ce qu’aucun gouvernement n’a réalisé jusqu’ici. »

« Nous sommes les premiers de la classe en matière de production de riz depuis 1960 », a déclaré le ministre devant les députés du pays. Pour de dernier, l’exportation de riz permettra au Sénégal d’une part de diminuer, voire arrêter les importations de riz, mais aussi et surtout permettre aux riziculteurs de tirer profit des 200 milliards de francs CFA de chiffre d’affaires générés annuellement par la production rizicole.

Au ministère de l’Agriculture, on estime que ce sont là les résultats des efforts consentis au niveau du gouvernement. « Si notre agriculture a amélioré ses résultats, malgré une pluviométrie moyenne et déficitaire, c’est parce que nous avons consenti des investissements substantiels sur les autres facteurs de production, avec une meilleure sélection des semences et une mécanisation progressive », a indiqué Papa Abdoulaye Seck.

Eva Rassoul avec business221

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Forum international des jeunes entrepreneurs : LafricaMobile sacrée meilleure startup du Sénégal
    Forum international des jeunes entrepreneurs : LafricaMobile sacrée meilleure startup du Sénégal
  • Les sculptures de ciment de Shaka Kromah
    Les sculptures de ciment de Shaka Kromah
  • Le Sénégal, un modèle en Afrique dans la lutte contre la malnutrition
    Le Sénégal, un modèle en Afrique dans la lutte contre la malnutrition
  • Le miel bio de Sinthian
    Le miel bio de Sinthian
  • La banane sénégalaise dans la sauce ivoirienne
    La banane sénégalaise dans la sauce ivoirienne
  • Modernisation du parking du quai de pêche de Saint-Louis
    Modernisation du parking du quai de pêche de Saint-Louis

Cherchez dans l'annuaire

Top